Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
segregationtpe
Description du blog :

Catégorie :
Blog Société
Date de création :
19.11.2008
Dernière mise à jour :
20.03.2009

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· I.De l'esclavage à la ségrégation (18)
· II.Les Moyens mis en oeuvre face à la ségrégation (18)
· III.Aujoud'hui, ont-ils leur place dans la société américaine? (33)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or segregationtpe
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Ku Klux Klan
· Les Afro-Américains Aujourd'hui
· Lois de Jim Crow
· QU'EST CE QUE LA SEGREGATION
· Exemple de Harlem, New York City

· Les Lois de Jim Crow
· Black Panthers
· Carte des Origine ethnique des ancêtres à travers les États-Unis
· TPE ségrégation
· Tout sur La Guerre de Secession et le début de la Ségrégation
· SEGREGATION SPATIALE
· La Ségrégation Urbaine: Les effets et la déségrégation urbaine
· images des esclaves de l'epoque
· segregation raciale petit resume
· Barack Obama - Métis ou Noir

Voir plus 

Statistiques 74 articles


Derniers commentaires

vhttp://euros- finance-credit .centerblog.ne t
Par euros-finance-cred, le 07.12.2014

eh les kkk vous étes vraiment des mabouls hhh, j'ai encore trouver des preuves avec un rabbin américain mais j
Par alpha, le 08.12.2013

une grande femme ! rip
Par Jessi, le 23.09.2013

j'en ai marre des fils de **** de raciste vous croyez que dieu va vous juger selon votre couleur de peau ? ban
Par 100%Black, le 25.06.2013

incroyable ! une tel haine gratuite...
Par daniel, le 07.05.2013

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

segregation raciale petit resume

segregation raciale petit resume

Publié le 04/03/2009 à 12:00 par segregationtpe
u racismeLA SEGREGATION RACIALE AUX ETATS-UNIS
Le 4 novembre 2008 restera dans les mémoires collectives comme un des plus grands moments de l'histoire des Etats-Unis. Le peuple américain a élu pour la première fois un président noir.
Ces descendants d'esclaves pour la plupart qui festoyaient ce 4 novembre suite à l'élection de Barack Obama qui était alors sénateur de l'Illinois. Ces scènes de joie sont celles de ces afro-américains qui ont souffert plus que nuls autres de la ségrégation raciale bien ancrée dans les moeurs. Une victoire qui met un terme à cette idéologie vieille de plusieurs siècles de la supériorité du blanc...Ils furent nombreux à protester contre cette injustice. D'abord, ce pasteur de l'Alabama du nom de Martin Luther King qui soutenait en décembre 1955 l'afro-américaine Rosa Parks, laquelle avait refusé de céder sa place à un blanc dans un bus de Montgomery. Ce qui avait valu à Martin Luther King que sa maison soit brûlée le mois suivant... Ce même pasteur qui avait choisi non sans hasard de faire son plus célèbre discours (en partie improvisé) devant le mémorial Lincoln de Washington un certain 28 août 1963. On honorait ici la mémoire d'Abraham Lincoln, républicain et défenseur de la cause afro-américaine qui avait débouché d'abord sur son assassinat le 14 avril 1865 puis sur l'abolition de l'esclavage le 18 décembre de la même année.C'est donc devant le mémorial que Martin Luther King Jr disait avoir le rêve "qu'un jour, sur les rouges collines de Géorgie, les fils des anciens escalves et les fils des anciens propriétaires d'esclaves pourront s'asseoir ensemble à la table de la fraternité". Ses actions en faveur des "siens" furent récompensées le 10 décembre 1964 par le prix Nobel de la paix...Cette année 1964 qui venait effacer les tristes souvenirs du racisme et l'explosion de la bombe posée le 15 septembre 1963 dans une église de Birmingham par Bobby Franck; et qui avait eu pour conséquence de soustraire la vie à quatre filles de couleur noire. Cette année 1964, celle-là même qui abolissait la ségrégation raciale via le Civil Rights Act, mettant un terme aux funestes lois Jim Crow.Alors que certains choisissaient de répandre leurs idées par des mouvements pacifiques, d'autres à l'image de Wali Farad, Elijah Muhammad ou encore Malcolm X choisissaient quant à eux la force et les armes. Ce dernier qui avait vu le viol de sa grand-mère par un blanc et qui rejoignait vite les Blacks Muslims dirigés par le célèbre E.Muhammad. Ce Malcolm Little qui renonçait à son nom d'esclave et se convertissait à l'islam, ce Malcolm qui avait vu, âgé de deux ans seulement sa maison incendiée. Ce Malcolm qui se faisait abattre le 21 février 1965. Ce Malcolm qui s'était souvenu des actes de barbarie du Ku Klux Klan, groupe crée dans le Tennessee suite à la Guerre de Sécession en 1866. Cet Etat du Tennessee qui fut fatal à Martin Luther King assassiné à Memphis le 4 avril 1968 par James Earl Ray.Barack Obama a su se souvenir de ces défenseurs de la cause afro-américaine et saura vraisemblablement se remémorer ses illustres prédecesseurs. En digne héritier de ces personnages, il fut élu 44ème président de ces cinquante Etats, qui espérons-le, seront unis face a...